Sosoharu : le couple coréen illustré

Sosoharu : le couple coréen illustré

 

C’est au détour d’une conversation avec Gouny, la fondatrice de K-phenomen (un blog sur la culture coréenne que je vous conseille d’ailleurs chaudement d’aller visiter si vous ne le connaissez pas déjà) qui m’a fait découvrir les illustrations de Hyemi Jeong qu’est née l’idée de cet article collaboratif, car nous partageons toutes les deux cette passion pour l’illustration coréenne et ses illustrateurs de talent. Aujourd’hui, nous allons donc vous parler de l’illustrateur Young-Joo KIM et plus particulièrement de son œuvre, Sosoharu.

 

 

sosoharu 5

© KIM Young-Joo | 소소한하루

EN PEU DE MOTS, QU’EST-CE QUE SOSOHARU ?

 

Eh bien, Sosoharu, c’est l’histoire d’un garçon nommé Soso et d’une fille nommée Haru. D’image en image, Young-Joo KIM expose, avec une certaine tendresse, des bribes du quotidien de ce couple sud-coréen. Aussi simple que ça haha !

 

QUE PENSONS-NOUS DES ILLUSTRATIONS ?

 

Gouny : Une illustration est égale à un jour, et fait vivre le couple à travers les saisons et les mois. On pourra retrouver des scènes de Sosoharu pendant le printemps sous les fleurs en cerisiers, sous la pluie etc.

 

Audrey : Dès le début, j’ai pensé aux cases d’une bande-dessinée, même si le récit est « décousue » puisque, comme tu l’as dit, une illustration capture un moment précis de leur vie. Et pourtant, mis bout à bout, tous ces morceaux de vie nous racontent l’histoire de Soso et Haru ! Je trouve ça plutôt ingénieux.

 

Gouny : D’ailleurs, pour comprendre chaque situation l’auteur indique des petites citations, des dialogues au-dessus des visuels, c’est le cas pour Facebook. Mais sur son blog Naver on trouve des billets plus longs toujours écrits en coréens. Ces petites citations sont là pour apporter un peu d’humour et comprendre les situations illustrées. Par exemple, je trouve celle-ci est très drôle: « Attache-moi les cheveux. »

–  Alors assieds-toi. »(illustration de la citation ci-dessous).

Sosoharu 4

« 머리 묶어줘 » « 앉아 » | ©KIM Young-Joo | 소소한하루

 

Audrey : Tu as raison, certaines annotations font sourire ! Sinon, pour parler un peu de la technique, je ne te cache pas que le premier élément qui m’a sauté aux yeux c’est l’usage du numérique. Il m’a d’ailleurs confirmé réaliser ses illustrations via Photoshop.

 

Gouny : Young-Joo KIM a tout simplement réalisé des planches de dessin avec un fond gris. Il utilise la couleur noir pour dessiner ses deux personnages et des couleurs un peu plus vives pour faire ressortir un élément du dessin comme les fleurs de cerisiers en floraison ou les joues rouges de Soso et Haru.

 

Audrey : C’est vrai que les couleurs se font rares. Pour autant, je trouve que cette sobriété des couleurs, des traits et du cadrage rend chaque illustration plus compréhensible et impactant car on va à l’essentiel.

 

POURQUOI AIMONS-NOUS SOSHARU ?

 

Gouny : Sosoharu, un vrai coup de cœur ! Dans ces illustrations, on retrouve le côté « cute » des couples coréens. Haru est un peu moqueuse envers Soso.

 

Audrey : C’est vrai qu’elle le taquine pas mal ! Ce qui me fait dire que la mise en scène de chaque illustration est bien pensée. Pour ma part, et cela vient probablement du fait que j’aime rêvasser, j’imagine toujours tout un tas de scénarios plus rocambolesques les uns que les autres de ce qui a pu arriver avant ou après ce moment représenté. Bref, ces illustrations m’amusent vraiment beaucoup !

 

Gouny : Oui, le couple coréen illustré, je trouve que c’est une excellente idée. Ça me fait penser un peu à la page My korean husband où on voit la vie de tous les jours d’une australienne et de son mari coréen vivant en Corée.

 

Audrey : La comparaison est intéressante et me fait, du coup, rebondir sur le sens que l’on attribue à une même image selon qu’on soit familier de la culture coréenne. Bien que les situations soient plutôt universelles, il n’empêche qu’à mes yeux d’étrangère, certains éléments illustrent des spécificités culturelles à l’instar des vêtements de couple ou encore de l’habitude de prendre des selfies à tout bout de champ…sans basculer dans les clichés un peu lourds, n’est-ce pas ? Résultat, Sosoharu a pour moi le goût d’une Madeleine de Proust parce que cela fait remonter à la surface tout un tas de souvenirs.

 

ENTREVUE AVEC YOUNG-JOO KIM

 

Admirer et discuter de Soso et Haru entre nous est fort sympathique, mais Gouny et moi avions tout de même envie d’en savoir un peu plus à propos de l’illustrateur. Par chance, Young-Joo KIM a très gentiment accepté de répondre à quelques questions. Nous vous laissons donc faire plus ample connaissance avec lui !

 

#1. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour. Je suis Young-Joo KIM, un illustrateur sud-coréen. Vous pouvez également m’appeler par mon surnom, Ingyoungjoo. En ne regardant que mes dessins, il arrive souvent que l’on me prenne pour une femme mais je suis un homme.

#2. Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir illustrateur ? Était-ce votre “rêve”?

J’ai commencé à dessiner lorsque j’étais enfant et en voyant que d’autres personnes aimaient mes dessins, j’éprouvais un sentiment de satisfaction. Alors, j’ai continué de dessiner jusqu’aujourd’hui et je pense que ce sera toujours le cas dans les années à venir.

#3. Comment avez vous trouvez et affûter votre style ?

Aujourd’hui encore, je cherche mon style. Lorsque je dessine, j’essaie plusieurs choses et j’essaie de trouver un point de rencontre entre ce qui populaire et ce que j’aime.

#4. Avec quels médiums préférez-vous dessiner ?

En ce moment, parce que c’est plus pratique je dessine via Photoshop. Toutefois, le médium que j’ai toujours préféré c’est le crayon. J’ai toujours aimé entendre le bruit que fait le crayon lorsque je réalise un croquis.

#5. Présentez-nous SosoHaru ?

Les personnages phares mes dessins sont un garçon qui se prénomme Soso et une fille, Haru. A travers mes illustrations, j’essaie de représenter autant que faire se peut la vie quotidienne et les expérience de couple de ces amoureux.

#6. D’où vous est venue l’idée de créer ces deux personnages ?

Une fois mon diplôme universitaire en poche, j’ai commencé par dessiner des arrière-plans pour une entreprise de jeux vidéo. Dessiner pour cette entreprise était vraiment un travail plaisant, simplement j’avais envie de donner une chance à mes projets personnels. Je voulais dessiner sur des thèmes qui nous touchent et peuvent être appréciés par un maximum de personnes. Au tout début, quand j’ai dessiné Soso et Haru, ils n’avaient même pas de prénoms. J’ai continué à les dessiner pendant un petit moment en les appelant le gars et la fille avant de leur trouver un nom.

#7. Comment définiriez  » le couple coréen » standard ? Selon vous, est-il différent des couples occidentaux ?

Je ne sais pas bien. Dans tous les cas, [en ce qui concerne Soso et Haru] je crois que leur plus grand charme c’est d’être mignon, non ?

#8. Pourquoi aimez-vous dessiner la vie quotidienne ? En quoi est-elle une source d’inspiration pour vous ?

Le quotidien est un puits d’inspiration sans fond. Il se passe pleins de choses amusantes ou touchantes dans la vie de tous les jours et c’est facile de remarquer les choses que d’autres personnes aimeront également.

#9. De manière plus générale, qui vous inspire ? Y-a-il des illustrateurs coréens/étrangers qui vous inspirent ? Si, oui lesquels ?

Les gens qui m’entourent, les personnes qui apprécient mes dessins, les couples que j’observe de loin lorsque je marche dans la rue ou leurs discussions que j’entends dans les cafés.

Voyons voir, il y a tellement de bons illustrateurs coréens qu’il est vraiment difficile d’en sélectionner.

#10. Avez-vous des projets à venir ?

J’espère que Soso et Haru seront aimés par encore plus de monde, aussi je travaille sur divers projets. En ce moment, je m’occupe de la fabrication de leurs figurines. S’il vous plait, patientez encore un petit peu pour les voir.

#11. Un conseil pour les personnes qui rêvent de devenir illustrateur ?

Je  ne suis pas un si grand artiste pour pouvoir donner des conseils aux personnes qui souhaitent devenir illustrateur, alors je leur dirai simplement d’essayer pleins choses pour gagner en expérience. En le faisant, alors on devient capable de distinguer certaines choses et de déterminer ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans notre dessin. Tout cela pour dire, n’accordez pas trop d’attention à ce que je raconte et continuez surtout à dessiner.

 

VOUS VOULEZ SUIVRE LES AVENTURES DE SOSOHARU ?

 

Si vous êtes fans de ces petites illustrations, vous pourrez les retrouver voire télécharger certaines d’entre elles sur :

Son blog :

  • des fonds d’écrans pour smartphones (ICI)
  • des fonds d’écrans avec des calendriers (Mois d’octobre)

Mais aussi lire

  • des billets du jour avec des tests de restaurants que fait KIM Young-Joo
  • des billets sur ses projets. On découvre d’ailleurs le processus de fabrication des figurines des deux personnages Soso & Haru

Via Line store:

  • des fonds d’écrans
  • des autocollants

 

Dans les grandes chaînes de librairie sud-coréennes ou sur G-market (qui livre à l’international) :

A noter que sa plateforme blogging et ses réseaux sociaux sont écrits en coréen. Mais vu qu’il s’agit principalement d’images, ce n’est pas un problème pour comprendre. Si vous n’êtes pas très à l’aise avec le coréen, vous pouvez suivre toutes ses actus via sa page Facebook. A l’inverse, si vous avez un bon niveau de coréen, rendez-vous sur son Blog Naver ^^.

 

***

 

Nous terminerons l’article en adressant un grand merci à Young-Joo KIM pour s’être montré disponible afin de nous parler un peu plus de son parcours et de l’univers de SosoHaru ! N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez de ses illustrations et ce qu’elles vous inspirent ? Vous vous en doutez, nous vous encourageons vivement à vous rendre sur son compte Instagram, sa page Facebook et / ou son blog pour y admirer plus de dessins. Mieux encore, à lui laisser un petit message sur vos impressions !

 

Audrey H. – a écrit articles pour Web Journal Tchintcha.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

- bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6