• Pourquoi Tokyo continue de me faire rêver ?

Pourquoi Tokyo continue de me faire rêver ?

Il y a trois années je posais pour la première fois de ma vie un pied sur le sol nippon. Après des années à fantasmer un territoire qui semblait si loin et si différent, j’avais enfin pu ajouter à mon carnet de voyages la destination : Tokyo. Avant de partir, je savais que l’image que j’avais de Tokyo était romancée et probablement erronée. Bien que je connaissais les travers de la société japonaise, et bien que j’avais parfaitement conscience de la barrière culturelle, je suis partie dans cette ville des étoiles pleins les yeux.

Je n’ai même pas été déçue ! Tokyo est une ville extraordinaire. Comme dirait quelqu’un que j’affectionne tout particulièrement, « c’est un peu comme un Disneyland pour les adultes« . C’est tout à fait l’impression que j’ai eu, et voilà pourquoi…

P1020870

1. Parce que les japonais sont extraordinaires

Je suis loin de penser que les français sont râleurs, pourtant ce n’est pas pour autant que je n’ai pas su apprécier le comportement des japonais. Un passage à Tokyo de quelques semaines permet d’esquisser un dessin de la carapace comportementale des nippons tokyoïtes. Il n’est pas difficile de comprendre que l’image qu’ils renvoient d’eux mêmes est parfaitement contrôlée. Le tokyoïte semble tantôt incroyablement heureux et rigole à gorge déployée lorsqu’il est avec ses amis, tantôt il regarde le sol timidement et tourne la tête pour ne pas montrer qu’il vous a vu. Tantôt le nippon vous paraîtra timide, tantôt débordant de curiosité et enjoué.

P1020872

La journée le tokyoïte vous semblera calme dans le métro, parfois endormis. Le midi il mangera seul dans un petit restaurant ou fast-food, parfois même dans un box isolé. Lorsque la nuit tombe, le japonais solitaire sera accompagné de sa bande de copains tout fous, clairement en état d’ébriété, il tentera de négocier maladroitement un laisser-passer avec un policier excédé.

A Tokyo, les gens savent vous accueillir. Ils feront des pieds et des mains pour vous aider, ils seront prêts à plier leur règlement si cela peut vous rendre la vie plus facile.

P1020880

Parce qu’à Tokyo, c’est comme si chacun se battait à sa manière contre le poids de la culture et des traditions. A cet égard, le japonais semble consensuel et tente aussi bien que possible de concilier le mode de vie occidental à celui de ses grands-parents.

2. Parce que Tokyo a une esthétique magique

Tokyo est une transformiste. La journée elle semble timide et parfois mal organisée. L’architecture mêle une ambiance 2.0 à une allure vieillissante. Les bâtiments qui furent en 1980 et 1990 modernes et clinquants, sont désormais dépassés. La journée les quartiers populaires grouillent toujours de monde, les quartiers moins populaires sont plus calmes mais restent vivant. La jungle urbaine n’est pas étouffante alors même que les immeubles semblent se superposer les uns sur les autres.

P1020760

Les routes s’entrecroisent et s’affichent parfois dans une démesure insoupçonnable. Cela ne choque personne, c’est normal.

P1020878

A Tokyo, on se sent tout petit.

Tokyo est aussi un havre de paix. Entre les buildings, il vous est possible de vous retrouver couper du monde, dans des lieux dont la magie pourrait vous laisser sans voix. Des lieux qui paraissent tout droit sortis de l’imagination d’Haruki Murakami, ou des lieux plus sobres mais totalement déconnectés du bruit ambiant de la ville. Eh oui… En plein coeur de Tokyo, on peut parfois se sentir à des milliers de kilomètres.

P1020842

La nuit, Tokyo s’illumine. Les immeubles s’effacent au profit des devantures et panneaux lumineux en tout genre. Tout ce qui paraissait désorganisé la journée prend une toute autre dimension la nuit, comme si Tokyo était faite pour être vécue de jour, comme de nuit. L’ultime compromis.

P1020837

Si la journée Tokyo semble apaisée, la nuit Tokyo est déchaînée.

P1020560

Finalement, c’est comme si Tokyo m’avait courtisée durant mon séjour. Elle a réussi à me séduire et à me convaincre qu’il fallait que j’y retourne, mais cette fois ci pour de vrai. De quelques mois à quelques années, il faut que je vive la vie tokyoïte d’une meilleure façon. Cette fois ci je saurais m’y prendre et je lui rendrait justice. Tokyo transcende le fantasme et réussi à vous faire croire qu’elle est quelque chose que les tokyoïtes eux ne voient même pas… Tokyo est un Disneyland pour adulte.

Fondatrice de Tchintcha et rédactrice en chef de la section K et J culture, je suis passionnée par la Corée du sud et le Japon depuis bien longtemps. Je met à profit ce que j’ai appris de ces deux cultures en contribuant régulièrement sur Tchintcha.

Glowybunny – a écrit articles pour Web Journal Tchintcha.


1 Comment

  1. Avatar
    Toki septembre 02, 2015

    Ton article reflète exactement les impressions que j’ai eu lors de mes voyages de quelques jours à Tokyo! c’est une de mes villes préférées grâce sa mutiplicité de visage que tu décrits (calme mais également euphorique, traditionnel et futuriste, citadine et en même temps proche de la nature)! Je ne me lasse jamais de cette ville. A chaque fois, je suis émerveillée par les attitudes tokyoïte; leur mode de vie et les objets nippons: disneyland pour adultes!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

- bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6