Les plats nationaux des différents pays d’Asie

Les plats nationaux des différents pays d’Asie

Tous les français connaissent la cuisine asiatique en général mais peu sont capable de dire l’origine exacte du plat. En effet chaque pays d’Asie à ses spécialités même si on retrouve certains ingrédients en commun.

Pour commencer, les ASIATIQUES NE MANGENT PAS TOUS DU CHIEN ! C’est un plat traditionnel en Corée mais très très peu en mange et en Chine ce sont surtout les paysans et cette pratique tend à disparaître.

Et les nems sont vietnamiens et non chinois :).

Voici un petit test (très très difficile :3) , il y a ci-dessous des photos de plats asiatiques, elles représentent chacune un plat national  à vous de  trouver le pays. Petit indice, voici les pays que vous devez trouver : Japon, Chine, Corée, Vietnam, Cambodge, Laos, Thaïlande, Philippine, Indonésie, Birmanie, Mongolie.

Bonne chance ! (les réponses sont en dessous mais ne trichez pas ^-^)

Bay-sach-ko

1

 

sans-titre

2

3

 

18-philippines-alimentation-adobo-plat-national

4

Martabak Manis

5

katsudon

6

xiaolongbao

7

kimchi

8

Boortsog

9

pho

10

sans-mohinga

11

Les réponses 😀

1 : Bay sach ko (Riz parfumé au boeuf à la citronnelle) : Cambodge. Prendre le repas au Cambodge signifie « manger le riz ». La base de la nourriture Khmer est le riz. Toujours cuit en très grande quantité car il est agrémenté de la viande qui réhausse sa saveur. Il vous sera servi nature ou sauté accompagné d’une viande marinée, et grillée au charbon de bois à la dernière minute

2 : Le Lap ou Laap (Il s’agit d’une sorte de salade de viande avec pleins d’herbes fraîches et une sauce de poisson lao appelé le padek. Cette salade peut se faire au poisson, au boeuf ou au poulet) : Laos : L’alimentation laotienne est à base de riz agrémenté de viandes (porc, bœuf), volailles (canard et poulet) et poissons. Les légumes sont très nombreux et variés. C’est une cuisine ordinairement très pimentée.

3 : Le pad thai (composé de nouilles sautés dans un wok avec des œufs, du soja, des crevettes, des cacahuètes et d’un mélange de viande de porc (ou de poulet, poisson), marinée dans des épices, ensuite cuite dans du vinaigre, de l’ail, de la graisse et de la sauce soja. La viande marinée, mijotée est très tendre. Un vrai délice ! (sauce poisson ainsi que de la sauce au citron vert). Thaïlande : On mange très épicé dans ce pays. On mange aussi des insectes^^.

4 : Adobo (mélange de viande de porc (ou de poulet, poisson), marinée dans des épices, ensuite cuite dans du vinaigre, de l’ail, de la graisse et de la sauce soja. La viande marinée, mijotée est très tendre). Philippines : La gastronomie aux Philippines est un mélange des différentes cuisines : malaisienne, chinoise, espagnole et américaine. Les plats sont très savoureux et variés.
Le riz tient une place essentielle dans cette gastronomie locale.

5 : Martabak Manis / Terang Bulan Martabak Manis (Les parties supérieures et inférieures sont essentiellement des crêpes spongieuses, tandis que ce qui est pris en sandwich au milieu peut être tout doux; vous pouvez rêver – allant de pépites de chocolat au fromage râpé, à des morceaux d’arachide (ou même des morceaux de banane !) . Indonésie  : L’Indonésie étant une archipel, on y mange beaucoup de poissons et de crustacés. Le poisson constitue, avec le riz, la base du régime alimentaire. Pour des raisons faciles à comprendre (chaleur oblige), il est le plus souvent séché, fumé ou même réduit en pâte.

6 : Katsudon est une escalope de porc frite croustillante garnie avec un oeuf et des condiments et servie sur un bol de riz. Japon : une cuisine des plus connue au monde  (sushi, ramen).

7 : Xiaolongbao – Il est difficile de choisir un seul plat pour un pays aussi vaste et diversifié que la Chine, mais les xiaolongbao (boulettes de soupe) sont certainement l’un des aliments les plus mémorables du pays. Originaire de Shanghai, ces boulettes sont généralement remplies avec une sorte de viande et de la soupe de bouillon et cuites à la vapeur dans un panier en bambou. Chine : Il existe 8 grandes cuisines régionales en chine.

8 : Kimchi (met traditionnel coréen composé de piment et légumes lacto-fermenté , c’est-à-dire trempés dans de la saumure pendant plusieurs semaines jusqu’au développement d’une acidité. Corée : la cuisine coréenne utilise beaucoup de piment en général, la cuisine des régions situées plus au nord est moins épicée que celle des régions situées au sud, notamment en ce qui concerne le kimchi.

9 : Boortsog (fait de farine de blé, de sucre, de beurre, d’eau, sous différentes formes. Ces biscuits sont ensuite cuits dans une grande quantité d’huile). Mongolie : Le régime alimentaire mongol est riche en calories et en graisses afin de préparer le corps à affronter le froid car en hiver la température peut chuter jusqu’à -40 degrés.

10 : Le pho (soupe vietnamienne au bœuf (ou autre viande) et pâte de riz avec d’autres ingrédients au choix). Vietnam : La spécificité de la cuisine vietnamienne repose sur des mélanges d’herbes et d’épices que l’on ne trouve nulle part ailleurs, ainsi que sur des méthodes de cuisson et un ensemble d’habitudes alimentaires propres au peuple vietnamien

11 : Mohinga (soupe de poisson aux nouilles). Birmanie : Les Birmans mangent peu de bœuf, car ils considèrent cet animal comme un compagnon de travail. Pas trop de porc non plus, ce dernier étant mal vu des nat (esprits)

hyuzhang – a écrit articles pour Web Journal Tchintcha.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

- bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6