Gunsmith Cats : Des filles sexy, des armes et des voitures à Chicago

Gunsmith Cats : Des filles sexy, des armes et des voitures à Chicago

Gunsmith Cats, un manga phare des années 90 et c’est peu de le dire ! Oui, oui, il n’est pas passé au Club Dorothée et c’est donc pas le plus connu, mais c’est parce qu’il s’agit d’un seinen (manga pour homme adulte). Il est un peu (beaucoup) plus violent que City Hunter parfois qui est un shonen qui traite de sujets plus ou moins similaires : les chasseurs de primes et les gangsters !

tgunsmith_cats_v003_-_the_return_of_gray_-_112

On a dit gangster, alors on entre dans le vif du sujet !

Gunsmith Cats (ガンスミス キャッツ) est un manga de Kenichi Sonoda publié dans le magazine Afternoon entre 1991 et 1997 (so 90′) pour huit volumes. Il y a eu une suite appelée Gunsmith Cats Burst entre 2004 et 2008 en cinq volumes, mais on ne s’y intéressera pas (oui, parce que je ne l’ai jamais lu).

Synopsis :

Rally Vincent et Mini Mei sont deux chasseuses de primes qui tiennent une armurerie comme une sorte de couverture, et un moyen d’arrondir leur fin de mois difficiles. La première aime les armes à feu et l’autre les explosifs. Elles sont expertes dans leur domaine et n’hésitent pas à utiliser leur armes préférées pour neutraliser les voyous les plus recherchés de Chicago.

La fiche d’identitée de l’oeuvre :

  • Auteurs : Kenichi Sonoda
  • Magazine : Afternoon (Japon) Fév. 1991 à Jun. 1997 ;
  • Editions et volumes : Kodansha ( Japon) ; Glénat (France) Oct. 1996 à Jan. 2002 (8 vol.)
  • Autres médias : Riding Bean (OAV en 1989) et Gunsmith Cats (3 épisodes de 30 min. en 1995)

Au bonheur des hommes :

gunsmith-cats-burst-1723986

Rally Vincent, 19 ans, toutes ses dents.

Gunsmith Cats est un manga seinen, alors au delà du simple fait de faire péter la culotte des héroïnes comme dans un shonen, on va carrément plus loin ! Nudité presque banalisée, armes en tout genre et violences au même tarif, lexique allant du viol au démembrement.

Du coup on commence avec une idée très simple, deux héroïnes dans le genre sexy avec un aspect un peu enfantin
– ne me jugez pas – au niveau des proportions du corps dans les dessins.
Bien qu’elles aient l’air d’être deux adolescentes qui sortent du bac, il s’agit bel et bien d’adolescentes (19 et 17 ans) très sûres d’elles et parfaitement bien dans leur corps. L’une est célibataire et l’autre non. L’une est maternelle (voire paternelle) et l’autre immature (à la limite de l’innocence). L’une est brune et l’autre est blonde. Bref, elles représentes des clichés allant de la fille ultra sexy et inaccessible à celle qui est super mignonne mais à la répartie redoutable. Ça plait aux (jeunes) hommes et ça fait rire.

Rally_Vincent_h6

« Qu’est ce que je vais porter aujourd’hui ? »

Il y a beaucoup d’armes à feu dans Gunsmith Cats, et Kenichi Sonoda ne s’en défend pas : il adore les dessiner et il aime aussi dessiner les bagnoles. On rentre dans l’aspect esthétique donc : On est dans un manga ultra détaillé au niveau de la mécanique. Allant du simple pistolet au lance-rocket en passant par la mitrailleuse lourde, mais aussi au niveau des voitures que les personnages conduisent Kenichi Sonoda dessine mieux les objets longs que les jeunes filles !
Kenichi Sonoda semble plutôt s’intéresser aux belles bagnoles et aux armes à feu, et ça lui va bien puisqu’il les dessines sur toutes les coutures dans Gunsmith Cats avec une précision étonnante.

1222c

Ford Mustang Shelby GT500 Cobra de Rally Vincent

Des armes donc, mais aussi de la violence et des courses poursuites en veux tu en voilà. Dès le premier épisode de l’anime par exemple, on assiste à un cambriolage de l’armurerie des héroïnes (simple anecdote de l’épisode n’ayez crainte pour le spoil). La réaction des malfrats devant la collection d’arme étonnante est sans doute celle que le spectateur devrait avoir tant les détails nous les rendent « crédibles ».
Une jolie collection dessinée avec précision dans le manga papier, et on sent presque que monsieur Sonoda à voulu partager cette passion des armes avec nous en créant ce manga et ces situations. Quant aux voitures, elles bénéficient de la même qualité de détails : certaines voitures sont même tunnées à loisir par l’auteur. Le manga papier décrit par des notes entre les vignettes les modèles exactes des pièces modifiés sur les voitures ainsi que les modèles des voitures. Kenichi Sonoda est un connaisseurs manifestement et il partage ses connaissances de la mécanique automobile.

Des clichés et des caricatures ? Une culture pop’ :

gunsmith_cats-112-rally

Un peu de Pep… euh de Diet Pop ? ;)

Nous sommes à Chicago, le territoire des criminels en tous genre. Simple référence à Al Capone sans aucun doute, cette ville a souvent été le milieu des gangsters dans diverses œuvres. Ces oeuvres sont d’ailleurs des séries ou des films policiers. Et ces films policiers ont largement inspiré Gunsmith Cats.

On a des caricatures en tous genres chez les personnages : Il y a le flic au grand cœur et charmeur à l’américaine, la scientifique ou la reporter qui se retrouve toujours dans la panade parce que trop curieuse, le robin des bois qui se venge ça et là pour obtenir justice par ses moyens, le sanguinaire psychopathe drogué ultra dangereux tant il est dingue, le flic sérieux et travailleur, la petite frappe criminelle qui n’est pas assez roder pour jouer dans la cour des grands (alias le méchant-gentil). On a presque des figures de la comédia del’arte version films de gangsters.

tumblr_nldxodaKQx1qajnnzo1_1280Le monde américain est retranscrit dans toute sa splendeur et ses clichés aussi. Le journal télévisé de vingt heures par exemple qui se voit bouleversé par une nouvelle du direct live de la plus haute importance qui est en fait l’arrestation d’un malfrat renommé qui sévissait depuis trop longtemps dans les rues de Chicago, ou encore les lumières des voitures de polices qui s’attroupent autour des zone où une arrestation à eu lieu avec les ambulances et les reporters qui défilent ça et là, ou les victimes qui se retrouvent hors de chez eux, sauvés en sous-vêtements (banalisation) dans la rue pour témoigner devant la police de leur expérience terrible ou pas, et puis il y a les bandes jaunes « crime scene do not cross » accrochées un peu partout ou y’a eu de la casse…

La recette du succès.

Finalement ce qu’on retient de Gunsmith Cats c’est que c’est un manga qui se veut pop’. Pop de la culture pop’ : alors il reprend des allégories de ce siècle allant des objets phare de notre époque à la réplique culte hollywoodienne. On est sur un blockbuster américain, type L’arme fatale, ou Die Hard, mais dessiné ce qui rend la chose particulière. On ajoute la touche japonaise : l’adolescente sexy qui se débrouille comme une grande et son humour, et ça devient marrant.

Ca s’adresse aux hommes clairement, alors le coup de crayon de Sonoda est parfait pour les bagnoles et les armes et c’est ce qu’on aime le plus voir dans le manga !

Becky_GSC_h1

 

 

Un (superbe) générique comme toujours mais celui-ci est un coup de cœur. Enjoy’ it !

Amateur de rêve avant tout, l’Asie m’aide à canaliser et à nourrir mon imaginaire : il coule abondamment en moi pour refléter mes passions.

Aizome – a écrit articles pour Web Journal Tchintcha.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

- bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6