Btooom, seriez-vous prêts à jouer ?

Btooom, seriez-vous prêts à jouer ?

Bonsoir le lectorat,

Après quelques escapades chez nos amis Bretons j’ai été très inspirée pour mon retour, et j’ai eu envie de vous présenter un manga plutôt récent. Quel rapport me direz-vous ? Aucun en fait, j’aime bien écrire pour ne rien dire.

Passons aux choses sérieuses, voici le GRAND, l’excellent Btooom!

 

No pain, no game soit la devise du jeu

No pain, no game soit la devise du jeu

• Auteur: Inoue Junya.

• Date de publication: 2009 au Japon et 2012 en France.

• Type: Seinen (action, fantastique).

• Nombres de tomes: 14/17 en France, la série est encore en cours et éditée chez Glénat.

• Existence d’un anime réalisé par le studio Madhouse en 12 épisodes (2012).

• Existence également d’un DVD et Bluray dévéloppés par Black Box en France.

• Existence d’un jeu vidéo.

/!/ Pour public averti

• Synopsis

Mettons, nous avons un jeune homme Ryota Sakamoto, 22 ans, sans emploi, tout simplement car c’est un geek confirmé. En effet, ce profil atypique est cantonné toute la journée devant son ordinateur c’est pourquoi il fait parti des 10 meilleurs joueurs à Btooom !

Btoob, btob, btooom quoi ? Btoom c’est juste un jeu vidéo dont le but est de repérer ses adversaires au moyen de radar ou puce implantés dans la main de l’avatar. Ensuite, les règles sont simples, il suffit de tuer tous les ennemis à l’aide de petites bombes appelées BIM. Il existe différents types de BIM (à fragmentation, à décompte…) qui, quand elles explosent, produisent l’onomatopée BTOOOM d’où le nom du jeu. 

Et alors, en clair ça apporte quoi ce scénario ? Revenons à notre jeune homme sans vie sociale qui en plus, vient de se faire enlever par des petits bonhommes en noir et se retrouve sur une île dont personne ne connait l’existence, si tant soit peu qu’elle soit réelle. Le principe est simple, Sakamoto va devoir jouer à Btooom en version concrète car d’autres joueurs notoires (femmes et hommes) ont été également déposés « de force » sur cette île.

Et donc il se passe quoi concrètement maintenant ? Et bien c’est parti pour un jeu mortel où le dernier participant ou devrais-je dire survivant pourra enfin comprendre ce qui lui arrive et peut-être avoir la chance de rentrer chez lui. Evidemment, tous ces pauvres gens possèdent un radar fixé sur leur main afin de localiser les adversaires et plusieurs BIM dans leurs poches (aux différentes fonctions) pour rendre cette version réelle le plus proche possible de celle anciennement jouée. 

Notre Sakamoto est donc lâché en pleine nature et nous allons suivre ses combats, ses rencontres, son histoire personnelle.

Sakamoto et Himiko

• Anime

Comme d’habitude, on ne change pas une équipe qui gagne, je n’ai absolument pas visionner l’anime et encore moins trouvé de critiques à son propos vu que c’est assez récent comme adaptation. Donc pour me faire pardonner, je vous pose de but en blanc le générique, qui en plus et en Anglais donc plus facile à comprendre que le Japonais (enfin je suppose).

• Avis personnel

Je n’ai pas encore terminé de lire les volumes déjà sorti mais si je peux dire un mot ce serait WHAOU.

On pourrait penser à un scénario un peu simplet et pas très élaboré mais c’est tout le contraire, Inoue Junya se démarque et nous emmène dans un univers stressant, plein de suspens et qui fait tout de même son petit effet. L’ambiance est tendue à souhait et dès le début du premier manga, on rentre avec une facilité déconcertante dans l’histoire. De plus, les passés personnels de chaque personnage sont intéressants et sont révélateurs du pourquoi ils se sont précédemment enfermés devant un jeu vidéo avant d’être amenés à y jouer eux-mêmes. Côté graphisme, c’est propre, c’est sombre bref, ça colle au cadre. Dans l’ensemble, il y a des scènes qui peuvent être assez choquantes pour certains publics, je ne vous cache pas que vous verrez des abus sexuels, des morts éloquentes, des affrontements sanglants…

Mais que cela ne vous décourage pas, de derrière mon écran je vous offre ma bénédiction pour aller dévorer ce manga, MAINTENANT !

btooom 3

Coucou, hihi, j’aime le sang ♥

Nouvelle rédactrice de la section manga chez Tchintcha!
Fan de K-pop, de dramas, de mangas… Bref en général de la Corée et de l’Asie 😉
Je ne mords pas, je suis un peu folle donc soyez tolérants ♥ Sinon bienvenue dans mon monde « Wonder bisounours World », heureux de vous rencontrez.

Lau’ – a écrit articles pour Web Journal Tchintcha.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

- bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6