Bitter, Sweet Seoul ~ la capitale coréenne comme vous ne l’avez jamais vue

Bitter, Sweet Seoul ~ la capitale coréenne comme vous ne l’avez jamais vue

A l’occasion de l’année France-Corée, Le forum des images (cinéma parisien, site ici) diffuse nombre de films coréens. Mon portefeuille a eu du mal à se décider, mais j’ai finalement opté (entre autre) pour ce magnifique documentaire.

Titre : Bitter, sweet, Seoul.

Titre original : 고진감래

Année de réalisation : 2014

Genre : Documentaire

Sujet : Séoul

Où le visionner : ici

Réalisateur : Park Chan-wook

 

 

En Bref

Beaucoup d’entre vous ont l’image vaste, belle, moderne, fêtarde, qui bouge et peut être même pailletée de Séoul. Vantée au travers des dramas, des films, des expositions ou encore des spots publicitaires. Mais la réalité n’est pas si simple, l’on passe à côté de milliers de petits détails, plus ou moins beaux, plus ou moins doux, plus ou moins amers. Ce documentaire regroupe des centaines de vidéos tournées par des Séoulites ou des gens de passage, rien n’est caché. Du quartier flambant neuf de gangnam à ceux complètement détruits, d’un étranger heureux et parfaitement installé depuis des années aux personnes âgées obligées de collecter sur une charrette des cartons pour gagner un peu d’argent -preuve que l’évolution rapide de la Corée laisse des gens derrière J’ai aussi été impressionnée par l’individualisme et l’incompréhension de l’autre qui se sont installés chez certains. Tout n’est pas noir, bien sûr, mais c’est ce qui nous saute aux yeux, puisque c’est ce qui nous était inconnu.

Certaines choses m’ont cependant surprise dans le bon sens. La culture traditionnelle est partout pour peu qu’on la cherche; la religion et les moines sont bien présents bien que rien ne soit imposé. De plus, Séoul est une ville pleine d’artistes, malgré le fait que certains soient obligés de se cacher pour exercer.

C’est le gros plus de ce documentaire. Lorsque l’on verra quelque chose de révoltant, une autre facette sera montrée pour équilibrer la balance, et réciproquement. Tout n’est pas noir, tout n’est pas blanc. La réalité de Séoul est -comme pour toute ville- singulière et complexe, nuancée, tiraillée entre mémoire et modernité.

Dévoreuse de k-dramas depuis plusieurs années maintenant, j’ai pour but de vous faire partager mes coups de cœurs ^.^

Shivaree – a écrit articles pour Web Journal Tchintcha.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

- bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6