Alice in Borderland not Wonderland !

Alice in Borderland not Wonderland !

안녕하세요, ou « bonjour » en Français si vous préférez. Me revoici encore une fois (on ne se débarrasse pas de moi aussi facilement)! J’en profite pendant une petite pause dans mes révisions… de Coréen, vous l’aurez compris, pour vous pondre un nouvel article manga. Et c’est parti pour encore une histoire de fou, je vous présente ALICE IN BODERLAND

Alice in Borderland

• Auteur: Haro Asô.

• Date de publication: 2010 au Japon.

• Type: Shonen (action, psychologie…).

• Nombres de tomes: 11/16 série en cours en France comme au Japon.

• Existence d’un anime: OUI.

 

 

• Synopsis

Alice Ryohei (18 ans) est ce qu’on pourrait appeler un échec, un rejet, un marginal de la société Tokyoïte… Il est en quelque sorte atteint du syndrome de Peter Pan puisqu’il fuit ses responsabilités et le monde en général, afin de garder son insouciance d’enfant.

« Ca commence mal ton histoire avec ce personnage au prénom de fille! » Certes mais laissez-moi aller au bout de cette explication.

Du coup, notre héros un peu à la ramasse, a quand même des amis. Bon en fait juste deux, Chôta Segawa obsédé par les filles car il n’en a jamais eu et Kanube Daikichi un ancien voyou maintenant propriétaire d’un bar. OK c’est pas vraiment glorieux mais ça ne les empêche pas de faire la fête. Et justement, lors d’une de ces fameuses soirées alcoolisées, ils suivent tous les trois d’étranges feux d’artifices. Et BIM, BADABOUM, ils se retrouvent dans un monde parallèle qu’ils identifient comme étant un Tokyo ancien et désert.

C’est à dormir debout comme scénario et après va y avoir des zombies aussi pendant qu’on y est ? pas tout à fait mais c’est tout aussi rock’N’roll.

C’est alors que dans cette dimension parallèle et post-apocalyptique ils rencontrent une jeune femme qui leur offre de précieuses informations. Ils sont donc à Borderland et pour survivre ils vont devoir mettre leurs vies en jeu lors de sadiques épreuves organisées par on ne sait qui. 

Le système est simple: ils disposent d’un visa de durée de vie et avant sa fin ils doivent prendre part à un jeu plus ou moins difficile en fonction de cartes à jouer en leur possession (explication en dessous).

♥ épreuve psychologique ♦ épreuve intellectuelle ♣ épreuve entre physique et intellectuelle ♠ épreuve physique L'intensité du jeu varie sur une échelle de 1 (les as) à 10.

♥ épreuve psychologique
♦ épreuve intellectuelle
♣ épreuve entre physique et intellectuelle
♠ épreuve physique
L’intensité du jeu varie sur une échelle de 1 (les as) à 10.

 

Comment nos personnages pour le moins originaux vont-ils s’en sortir ? Y aura-t-il des pertes, des retournements de situations ?

Il faudra lire la série pour le savoir je serai muette comme une tombe.

 

• Anime

Pour ne pas changer je vous laisse le AMV de l’anime qui est en 3 épisodes par les studios CONNECT-SILVER LINE. Néanmoins pour une fois, je peux vous dire que d’après les internautes c’est un très bon OAV même si c’est assez court. Par ailleurs le nom du personnage principal change c’est Arisu au lieu de Alice.

• Avis personnel

Si au premier abord ce manga s’inscrit dans la lignée de Battle Royal, Doubt ou même Btooom!, il n’en est rien en réalité. C’est une magnifique réalisation où tous les personnages, chacun à leur façon sont à la recherche d’eux mêmes.

Les jeux sont sadiques, psychologiques et on ne peut plus horribles, pourtant l’auteur nous prend littéralement aux tripes, nous fait voir les côtés désabusés, gâchés, abandonnés des différents personnages que l’on peut rencontrer tout au long de l’histoire. C’est avec cette terreur absolue omniprésente qu’on peut toucher du doigt ce qu’est l’humanité mauvaise comme bonne et que même dans les pires situations il reste un fragment de « morale » et « d’envie corriace de vivre ». Franchement c’est un manga habilement fait et je ne vous parle pas du design général qui personnellement me plait beaucoup.

Evidemment vous l’aurez remarqué, c’est une inspiration à la Lewis Caroll qui est utilisée ici puisque le titre évoque un parallèle qui vous met direct dans l’ambiance (« Alice in borderland » en comparaison à « Alice in Wonderland »). De plus le personnage principal se nomme bel et bien Alice et les cartes à jouer ne sont pas sans nous rappeler celles constamment présentes dans le recueil avec notamment la reine de coeur et ses serviteurs.

Bon je vous avoue que j’ai du verser quelques petites larmes de crocodile mais ne vous alarmez pas, rien de grave !!

Alice

Nouvelle rédactrice de la section manga chez Tchintcha!
Fan de K-pop, de dramas, de mangas… Bref en général de la Corée et de l’Asie 😉
Je ne mords pas, je suis un peu folle donc soyez tolérants ♥ Sinon bienvenue dans mon monde « Wonder bisounours World », heureux de vous rencontrez.

Lau’ – a écrit articles pour Web Journal Tchintcha.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

- bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6 - bids5 - bids6